LE GROUPE DES ÉTUDIANTS PICARDS ET UN TANTINET ORTHOPHONISTES VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE
 

Merci de votre visite ! Vous êtes le  ème visiteur.

 

L'orthophonie en quelques mots

 


 
caducée de l'orthophonie




* Définition du métier
 

     Le décret no 2002-721 du 2 mai 2002 relatif aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’orthophoniste définit par l’article 1 l’orthophonie.

L’orthophonie consiste :

  • à prévenir, à évaluer et prendre en charge, aussi précocement que possible, par des actes de rééducation consistant un traitement, les troubles de la voix, de l’articulation, de la parole, ainsi que les troubles associés à la compréhension du langage oral et écrit et à son expression ;

  • à dispenser l’apprentissage d’autres formes de communication non verbale permettant de compléter ou de suppléer ces fonctions.


 

* Origines de l’orthophonie
 

     Les réflexions sur la parole et le traitement des troubles du langage ne sont pas récentes, déjà au IVème siècle avant J.C., Démostène qui était bègue a tenté de se rééduquer lui-même. Pourtant le terme d’orthophonie est né en France seulement au XIXème siècle avec la création de l’Institut d’Orthophonie de Paris par le docteur Colombat (1797-1851). Son objectif était le traitement des troubles de la parole, et essentiellement du bégaiement. Suzanne Borel-Maisonny (1900-1995) est une figure du XXème pour l’orthophonie. Cette grammairienne et phonéticienne a travaillé avec les patients du docteur Veau opérés pour une fente labio-palatine. Elle a œuvré à l’élaboration de méthodes thérapeutiques et de tests de matériel.

 





 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement